Présentation de M. Christophe COUSIN, directeur des services du cabinet du préfet des Alpes-de-Haute-Provence

 
 
Présentation de M. Christophe COUSIN, directeur des services du cabinet du préfet

Mercredi 13 septembre, Bernard GUERIN, préfet des Alpes-de-Haute-Provence, a présenté à la presse Christophe COUSIN, nouveau directeur des services du cabinet depuis le 1er septembre.

Natif de Somain (Nord), Christophe COUSIN est titulaire d’un DEA en économie appliquée obtenu à l’Université de Lille.

Il a débuté sa carrière en 1996 comme chargé d’étude au sein de la direction des études et de l’évaluation du SGAR Nord – Pas-de-Calais. Chargé de mission Europe par intérim au SGAR de 2001 à 2002, il devient adjoint au chargé de mission « Mutations stratégiques ». Il a ensuite occupé les fonctions de chef du bureau des affaires politiques et administratives du cabinet du préfet du Nord en 2007. En 2012, il devient chef de bureau des affaires politiques et de la sécurité intérieure au cabinet du préfet du Nord.

 

Cette rencontre a également été l'occasion d'évoquer différents sujets d'actualité en matière de sécurité (délinquance, sécurité routière, épisodes cévenols...).

Délinquance. - Au 1er septembre 2017, la délinquance générale est en légère baisse, de 1,26% (5 570 faits contre 5 641 en 2016). Les atteintes volontaires à l’intégrité physique augmentent de 8% (757 faits contre 700 en 2016). Les violences crapuleuses diminuent de 33% (56 faits contre 84 en 2016) et les violences physiques non crapuleuses augmentent de 18% (455 faits contre 385 en 2016).

Les atteintes aux biens continuent à baisser (-6,04%) malgré une hausse des cambriolages de résidences principales (393 faits contre 283 en 2016). Les vols à la roulotte, qui avaient largement pesé sur les mauvais résultats de 2016, diminuent également (-16%)

Les escroqueries et infractions économiques et financières sont pour leur part en légère hausse, de 8%, avec 524 faits contre 484 en 2016.

Sécurité routière. - Depuis le 1er janvier 2017, le nombre d’accidents s’élève à 159 contre 118 en 2016 sur la même période, soit une hausse de plus de 34%. Le nombre de victimes tuées sur les routes s’élève à 23 contre 18 en 2016, soit une augmentation de 22,2 % en un an.

Priorité de l’État, la lutte contre l’insécurité routière dans les Alpes-de-Haute-Provence repose sur un double axe de prévention et de répression.

Sur le volet répressif, le préfet des Alpes-de-Haute-Provence a renforcé les contrôles routiers pour lutter contre les conduites addictives (alcool et stupéfiants) et les excès de vitesse, compte tenu de l’évolution défavorable du nombre de personnes tuées sur les routes des Alpes-de-Haute-Provence. Depuis le début de l’année, 4 050 opérations de sécurisation ont été menées sur les routes du département et ont permis de relever 4 751 infractions donnant lieu à 248 suspensions administratives du permis de conduire.

Sur le volet préventif, chaque année, l’État élabore le Plan Départemental d’Actions de Sécurité Routière (PDASR) qui définit les actions et les initiatives concourant à la lutte contre l’insécurité routière. Pour 2017, les actions intégrant ce plan sont orientées vers les enjeux locaux suivants : les deux-roues motorisés ; les usagers vulnérables (piétons et cyclistes) ; la lutte contre le non-respect des règles du code de la route qui mène à des comportements routiers à risques (vitesse excessive et/ou non adaptée ; conduite sous influence de produits psychotropes).

Le PDASR permet de soutenir financièrement ou matériellement 45 actions de sensibilisation et de formation tournées vers le grand public pour un budget total de 44 370 €.

Pluies méditerranéennes intenses. - Chaque année les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration urbaine.

Le territoire de l’arc méditerranéen a connu de nombreux épisodes dramatiques ces dernières années. Il est devenu indispensable d’anticiper et de se préparer à de tels événements majeurs dont la plus forte probabilité de survenue s’étend de septembre à mi-décembre. Plus d’informations sur les comportements à adopter sur : http://www.alpes-de-haute-provence.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-des-populations/Pluies-mediterraneennes-intenses-les-8-bons-comportements-a-adopter

 
2