Visite par le préfet du chantier de l’Éco-campus Méditerranée à Sainte-Tulle

 
Visite par le préfet du chantier de l’Éco-campus Méditerranée à Sainte-Tulle

Mercredi 15 février 2017, Bernard GUERIN, préfet des Alpes de Haute-Provence, accompagné de Fabienne ELLUL, sous-préfète de Forcalquier, a visité le chantier de l’Eco-campus Méditerranée à Sainte-Tulle.
Bernard JEANMET-PERALTA, président de la Communauté d’agglomération DVLA et maire de Manosque, Bruno POISSONNIER, maire de Sainte-Tulle, ont accueilli et accompagné le préfet dans la découverte de cet équipement dédié à la formation et à l’apprentissage des métiers des énergies nouvelles.
 
DSC_0014w

L’Eco-campus regroupe sur un site unique un centre de formation et d’apprentissage, un campus pouvant accueillir jusqu’à 400 apprentis et un technopôle autour des énergies décarbonées. Il a vocation à dispenser des formations diplômantes adaptées aux métiers des énergies renouvelables et alternatives.

Porté par la Communauté d’agglomération DLVA et piloté par des acteurs institutionnels, le projet bénéficie de la proximité géographique avec la cité des énergies, le CEA de Cadarache et le projet ITER. Cet équipement d’avenir a été officiellement labellisé par l’État au titre de l’action « modernisation de l’appareil de formation en alternance »,dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (PIA).

 
Au cours de cette visite, Bernard GUERIN a rappelé la volonté de l’État de soutenir l’investissement dans la transition énergétique. L’Eco-campus traduit ainsi l’ambition de l’État et ses partenaires de doter le département d’un équipement structurant dédié à un secteur d’avenir. Il s’agit de capitaliser sur les atouts humains, géographiques et économiques du territoire.
 
Eco-campus Méditerranée bénéficie du soutien financier de l’État (3,4 millions d’euros) et des collectivités territoriales.