Actualités

Visite d’exploitations arboricoles suite à l’épisode de gel intense en avril dernier

 
 
Visite d’exploitations arboricoles suite à l’épisode de gel intense  en avril dernier

Bernard GUERIN, Préfet des Alpes-de-Haute-Provence a  visité plusieurs exploitations arboricoles,  touchées par l’épisode de gel intense survenu dans le département en avril dernier.

A l’invitation des Jeunes Agriculteurs 04 et de la FDSEA 04, il s’est tout d’abord rendu sur l’exploitation arboricole de M. Cyprien La GRANGE puis sur celles de M. Gérald MARTIN et de M. Patrick MASSOT à LA MOTTE-DU-CAIRE.

Ces visites ont été l’occasion d'échanger avec les professionnels sur les dégâts causés par les intempéries, d'en constater les conséquences sur le terrain et d'évoquer avec eux les différents leviers mobilisés pour accompagner la filière arboricole.

En effet, plus d’une trentaine de communes sont concernées par cet épisode de gel dans le département. Les surfaces touchées concernent majoritairement la production de pommes même si les productions de poires, pêches, cerises, abricots et amandiers sont également concernées.

Les vergers de pommiers et de poiriers de la vallée du Sasse et du Jabron au Nord-Ouest du département présentent de très forts dégâts. Les secteurs de Sisteron, Volonne, Moustiers Sainte-Marie et Entrevaux n’ont pas été épargnés.

Des conséquences du gel ont également été observées sur le secteur des plantes à parfum (lavande et lavandin) et sur le vignoble AOP de Pierrevert.

Dès le mois d’avril, les services de l’Etat ont pu constater les premiers dégâts de gel au cours d’une réunion de terrain avec les professionnels arboriculteurs et les élus locaux.

Lors d’une rencontre organisée en mai par les services de l’Etat avec les professionnels, les syndicats agricoles, la DDFIP, la MSAMutualité sociale agricole, les secteurs bancaire et de l’assurance un premier état des lieux des données recueillis a été présenté. Les étapes de la procédure de calamités agricoles et les différentes mesures conjoncturelles possibles ont été détaillées.

La procédure de reconnaissance en calamité agricole a été engagée pour l’arboriculture. Une mission d’enquête s’est rendue durant le mois de juin sur les différents secteurs impactés par les gelées afin d’évaluer les pertes.

Une nouvelle rencontre est organisée par le préfet des Alpes-de-Haute-Provence le 20 juillet prochain avec les professionnels, les syndicats agricoles, la DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi, la DDFIP, la MSAMutualité sociale agricole et les banques afin de trouver des solutions fiscales et sociales pour soutenir les agriculteurs.