Actualités

Cérémonie d’ouverture des manifestations du centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale

 
 
Cérémonie d’ouverture des manifestations du centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale

Lundi 11 juin 2018, Myriam GARCIA, secrétaire générale de la Préfecture et sous-préfète de l’arrondissement de Digne-les-Bains, représentant le préfet des Alpes-de-Haute-Provence, a présidé la cérémonie d’ouverture des manifestations du centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale (1918-2018), organisée en étroite liaison avec les services départementaux de l’Éducation nationale, les Archives Départementales des Alpes-de-Haute-Provence et l’Office national des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVGOffice national des anciens combattants et victimes de guerre).

Cette cérémonie a eu lieu en présence d’Eric LAVIS, directeur académique des services de l’Éducation nationale, de Nadine CARMARAN, directrice du service départemental de l’ONACVGOffice national des anciens combattants et victimes de guerre et de Jean-Christophe LABADIE, directeur des Archives départementales.

Après deux ateliers organisés aux Archives départementales, les élèves des collèges Maria-Borrély et Gassendi de Digne-les-Bains, du collège Camille-Reymond de Château-Arnoux-Saint-Auban, du collège Marcel-Massot de la Motte-du-Caire et de l’école élémentaire des Sièyes de Digne-les-Bains ont présenté un spectacle en quatre séquences sur le thème de la Grande Guerre, au Centre culturel René Char à Digne-les-Bains.

Organisée à l’initiative de Bernard GUERIN, cette journée d’animations a officiellement marqué dans les Alpes-de-Haute-Provence le début des manifestations préparées à l’occasion du centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre.

Le Préfet a souhaité en faire un évènement à destination d’un public large et jeune afin d’entretenir la mémoire des combattants de la Grande Guerre, morts et blessés, mais également de ceux qui en ont subi les conséquences pendant des décennies : veuves, orphelins, « gueules cassées ».

Ateliers et représentations ont eu vocation à démontrer que ce conflit mondial a eu des répercussions déterminantes et profondes pour l’ensemble des parties prenantes, bien au-delà des combats, et que la Paix reste toujours fragile et doit se construire en permanence.

 
DSC_0499_web
 
DSC_4319_web
 
DSC_4328_web