Actualités

Application de l'état d'urgence dans les Alpes-de-Haute-Provence

 
 
Application de l'état d'urgence dans les Alpes-de-Haute-Provence

Les mesures relatives à l’état d’urgence ont été immédiatement appliquées dans le département. Le préfet des Alpes-de-Haute-Provence a réuni dimanche 15 novembre 2015, aux côtés du procureur de la République, les forces de l’ordre, les parlementaires, le président du Conseil départemental, les présidents des associations de maires ainsi que les maires des principales villes du département.

La posture Vigipirate en vigueur depuis le 1er septembre 2015 est adaptée à l’état de la menace. Les forces de police et de gendarmerie sont fortement mobilisées.

Le maintien des manifestations et rassemblements est laissé à l’appréciation des maires et des organisateurs. Toutefois, il est demandé aux organisateurs de renforcer la surveillance et le contrôle des entrées en liaison avec les services de police et de gendarmerie.

Afin de renforcer la sécurité des lieux sensibles (établissements scolaires, lieux de culte…), le préfet appelle l’attention des maires sur la nécessité de prendre, de manière circonstanciée, des arrêtés d’interdiction de stationner aux abords de ces sites.

Les services de police et de gendarmerie ont pour consigne de se rapprocher des maires afin de déterminer les mesures de sécurité les plus adaptées.

En application des consignes nationales, tous les voyages et sorties scolaires sont suspendus jusqu’à nouvel ordre par le Recteur.

Un deuil national a été décrété par le Président de la République du dimanche 15 au mardi 17 novembre 2015.

Durant cette période, le drapeau national est en berne dans l’ensemble des institutions publiques.

Au-delà de la mobilisation des forces de l’ordre et de l’ensemble des services de l’Etat, le préfet rappelle que la sécurité de tous repose sur la vigilance de chacun.