Actualités

Accident d'un poids lourd sur la RN202 - lac de Castillon

 
 
Accident d'un poids lourd sur la RN202 - lac de Castillon

Le 4 janvier 2016 en fin d’après midi un camion qui transportait plusieurs tonnes de déchets ménagers sur la RN202 a percuté une barrière de sécurité au niveau de la commune des Angles avant de chuter dans le lac de Castillon.

La gravité de l’accident a nécessité une réaction immédiate de l’ensemble des services de l’État aussi bien au niveau des secours que pour la sécurisation des lieux, sous l’égide du préfet des Alpes-de-Haute-Provence. Le sous-préfet de l’arrondissement de Castellane, arrondissement géographiquement compétent, et le directeur des services du cabinet du préfet se sont rendus sur site dans la nuit du 4 au 5 janvier pour s’assurer de la bonne marche des opérations.

Le Service Départemental d’Incendie et de Secours des Alpes-de-Haute-Provence a dépêché sur place plus de 70 secouristes, avec les renforts des départements des Hautes-Alpes et des Alpes-Maritimes, et de très importants moyens techniques et logistiques (véhicules de secours et d’intervention « risques technologiques » ainsi qu’un hélicoptère pour acheminer l’équipe de plongeurs).

 

05 01 16

 

Il convenait d’une part de localiser le chauffeur du camion et d’autre part d’éviter tout risque de pollution par la mise en place de barrages flottants.
Près de 40 gendarmes sont également intervenus pour sécuriser les lieux (dont 4 militaires du peloton de haute montagne, 2 militaires de la section aérienne et 4 plongeurs de la brigade de gendarmerie nautique de Martigues)
Un alternat de circulation a été installé pour permettre l’intervention des engins de secours et d'évacuation tout en maintenant la circulation ouverte.

L’opération de dégagement du poids lourd par un engin de levage spécialisé s’est effectuée le lendemain à partir de 18h. Cette opération rendue difficile par les caractéristiques topographiques et les contraintes techniques liées à l’ouvrage d’art (pont d’Angles) a nécessité une coupure totale de la circulation. La route a été remise en service le 6 janvier à 6h du matin après le départ de l’ensemble des équipes d’intervention.

Outre les services de l’État cités, l’opération a nécessité l’intervention d’autres opérateurs publics (EDFÉlectricité de France, GRDF, l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques), le concours des collectivités territoriales ainsi que d’une entreprise privée spécialisée dans le levage de véhicules lourds.

Au final, cette intervention a pu être conduite à terme dans un délai très restreint au regard de la complexité technique et géographique du lieu de l'accident grâce à la grande qualité de la coordination des services présents et de leur remarquable mobilisation.